Vous êtes ici: Accueil > Actualités

Actualités

Les élèves préparent leur exposition

Depuis la fin des épreuves orales qui s’étaient déroulées le 27 septembre 2017, les élèves de 4e et de 3e se sont retroussés les manches pour préparer leur exposition "Nyî Mwâ" à la salle de la Médiathèque.

Certaines collégiennes (Clémence Akapo, Constance Mala, Marie-Thérèse Aourigna, Rosa Vendegou, Ornella Ama, Mayanna Ouetcho) ont travaillé à l’atelier tressage pour confectionner des "béné" ou "péné".

D’autres élèves ont embelli et finalisé leurs maquettes.

Des copeaux de bois offerts par M. Siléva Mapou de Sud Reboisement, ont permis d’avoir un revêtement de sol naturel dans la salle d’exposition.

Le papa de Pauline Koroma a déposé des troncs d’arbres de pin colonnaire et de cocotier qui ont servi de socle pour présenter les maquettes de cases.

Notre agent, Gilles Tara, a accompagné des filles de 4e pour ramasser des cailloux de chrome qui ont servi à délimiter au sol un chemin entre les cases.

Christopher Koroma, Grégoire Akapo, Isaac Mandaoute, Iréné Mapou ont confectionné des chevalets en bambou, ont dressé le chapiteau et installé tables et chaises.

Rock Akapo a tondu le gazon à l’arrière du bâtiment de la Médiathèque, le lieu qui a servi le jour de l’inauguration.

Plusieurs élèves de 4e ont enlevé les sensitives pour permettre aux danseurs de faire leur prestation sans se blesser.

Des bois d’arbres de la forêt noyée autour du Lac de Yaté ont été récupérés pour servir d’arbres à poèmes.

C’est essentiellement la 4e Grande Terre qui a permis à ce que le jour de l’inauguration, toutes les conditions matérielles soient réunies. Merci à ces élèves !

Mareinka Ouetcho a répété avec les danseurs de la troupe de danse "Nyî Mwâ" le mercredi après-midi, le dimanche avec des élèves du collège et des écoles primaires. Sa maman, Anna, s’est chargée de confectionner tous les costumes en feuilles de cocotier. Son père Louis Ouetcho (l’un des intervenants extérieurs) a validé la chorégraphie des deux danses.

Sébastien Atti (Médiathèque) et Marie-Victoire (intervenante en ELK à la Maternelle de Waho) ont apporté leurs connaissances de la langue Numèè pour aider les élèves à écrire et prononcer l’une des deux langues kanak de Yaté.

Lydia Akaro de la Médiathèque s’est rendue disponible tout au long de ce projet.

Caroline Bartan, pour le créole (Guadeloupe), Gwladys pour le Drehu (Lifou), la maman de Constance Mala pour le Nixumwak (Koumac), Gloria Digoue pour le drubea : ces femmes ont permis aux élèves de s’exprimer dans une autre langue avec la traduction de leurs poèmes.

Nos adjointes d’éducation, Laura et Monique Chelehy ont embelli l’exposition : couronnes de fleurs, vases et bouquets de fleurs, cocos germés.

Des mamies des ateliers du C.E.L. ont aidé les élèves à tresser des plats pour la collation.

Bref, beaucoup d’acteurs de la communauté éducative ont participé à la réussite de notre exposition. Merci à tous !

Mise à jour : 23 novembre 2017

Imprimer la page Modifier la taille des caractères Modifier la taille des caractères
Dans la même rubrique