Vous êtes ici: Accueil > Actualités

Actualités

La classe de 3e en visite à la base aérienne "Paul Klein" à Tontouta

Accompagnés de l’adjointe d’éducation Mme CHELEHY, de l’infirmière scolaire Mme VIGNIER et de M. TARA parent d’élève et agent ATOSS, les élèves de la classe de 3e se sont rendus de bon matin au collège de Yaté pour prendre leur navette en direction de Tontouta. L’objectif : sensibiliser les élèves à l’Esprit de Défense Globale.

C’est ainsi que la classe a pu, tout au long de la journée, découvrir les métiers, les engins, les équipements des Forces armées de la Nouvelle-Calédonie (FANC) sur leur base aérienne, à proximité de l’aéroport international de Nouméa-La Tontouta, sur la commune de Païta. La brigade des Sapeurs-pompiers de l’aéroport étaient aussi présents pour leur expliquer leurs missions.

L’accès au site est généralement interdit et strict. Cette journée exceptionnelle a permis aux élèves de découvrir :
- 1 hélicoptère de la surveillance : ALOUETTE
- 1 avion de transport tactique : CASA CN235
- 1 avion Falcon 200 GARDIAN pour la surveillance de la ZEE de la Calédonie sous l’autorité de la Marine nationale
- 1 hélicoptère de manoeuvre de l’armée de l’air : PUMA

Les missions des Forces armées en Nouvelle-Calédonie et dans son environnement régional Pacifique-Sud-Ouest sont les suivantes :
- Affirmer la présence de la Calédonie et de la France dans la région.
- Contribuer à la stabilité dans la zone Pacifique.
- Conduire, participer à, soutenir une opération de secours d’urgence sur le territoire calédonien et dans la zone (événements naturels ou technologiques, aide humanitaire).
- Contribuer à garantir la protection du territoire calédonien et des installations stratégiques.

L’histoire de Paul Klein dont le nom a été choisi pour la base aérienne :
Le lieutenant Paul Klein (1909-2010) est au côté de son ami Henri Martinet durant le 1er vol Nouméa/Paris en mars-mai 1939. C’est un ancien combattant calédonien parachutiste engagé dans la France Libre en janvier 1941 durant la Seconde Guerre mondiale. Le 5 mai 1941, il embarque avec le Bataillon du Pacifique. Il est fait prisonnier et tente plusieurs fois de s’évader. À la fin de guerre, il retourne en Calédonie.

Mise à jour : 1er novembre 2017

Imprimer la page Modifier la taille des caractères Modifier la taille des caractères
Dans la même rubrique